Vous avez besoin d’aide? Vous avez besoin d’aide? Contactez nous ici.

5 tendances du secteur automobile

1. Moins de voitures vendues

En 2019, les ventes d’automobiles dans le monde ont reculé d’environ 4 % – et les perspectives pour 2020 ne sont pas particulièrement réjouissantes. La Belgique n’a pas fait exception, avec une chute de 5,9 % au cours de 8 premiers mois de 2019 par rapport à l’année précédente. Pourtant, le nombre de nouvelles voitures achetées au nom d’une entreprise est resté relativement stable. La différence entre 2019 et 2018 est donc due à une baisse considérable des ventes aux particuliers. Mais quelles sont les raisons de cette baisse?

  • Économies

Depuis la crise économique, les consommateurs font beaucoup plus attention à leur argent. Ils sont moins pressés d’acheter, et cela se ressent dans le secteur automobile. De moins en moins de personnes osent puiser dans leurs économies pour acheter une nouvelle voiture.

  • Nouvelle mobilité

Alors qu’auparavant, la voiture était un véritable symbole de la réussite de son conducteur, elle reprend peu à peu son statut de simple moyen de transport. Ainsi, les jeunes accordent une grande importance à la mobilité, mais ne ressentent pas ce besoin de posséder un véhicule. Le covoiturage a par conséquent le vent en poupe, tout comme le private lease, une formule all-in qui permet de louer une voiture neuve en échange d’un forfait mensuel. Ces changements indiquent clairement que le consommateur moderne préfère l’utilisation à la possession.

  • Incertitude

Vaut-il encore la peine d’acheter un diesel? Que vaudra ma voiture dans 4 ans? Comment va évoluer la législation belge? Puis-je encore circuler avec ma voiture dans les zones de basses émissions? Devant toutes ces questions, les Belges ne savent plus quelle voiture acheter, et préfèrent par conséquent s’abstenir.

2. Moins d’accidents impliquant des voitures

On dénombre de moins en moins d’accidents impliquant des voitures ; une tendance positive qui s’explique par plusieurs facteurs. Tout d’abord, les voitures sont aujourd’hui dotées de systèmes d’aide à la conduite intelligents qui contribuent à la sécurité de leurs utilisateurs. Les capteurs de stationnement, les systèmes de maintien des distances de sécurité et autres dispositifs surveillant l’état de vigilance du conducteur sont autant de développements positifs. Par ailleurs, les règles strictes imposées par les entreprises poussent les conducteurs à faire preuve de prudence au volant de leur véhicule de société.

3. Plus de cas de conduite nocturne sous influence

Si les accidents sont moins fréquents, le nombre de personnes conduisant (principalement en soirée) sous l’influence de l’alcool ne fait qu’augmenter. Nous menons une vie sociale plus en plus active, même en semaine. Afterworks, concerts, sorties… les occasions de boire un verre ne manquent pas. Malgré de nombreuses campagnes de sensibilisation, les conducteurs prennent donc plus de risques qu’avant, et notamment les mercredis et jeudis soir.

4. Moins de permis de conduire chez les jeunes

Les jeunes sont de moins en moins intéressés par le permis de conduire. Une tendance qui se manifeste par ailleurs à l’échelle internationale, et dont les causes sont les suivantes:

  • La voiture n’est plus un symbole de réussite sociale.
  • Les avancées technologiques permettent de communiquer sans se déplacer.
  • Les jeunes préfèrent investir dans un smartphone ou un beau voyage.
  • De plus en plus de personnes habitent dans des zones urbaines et peuvent par conséquent se déplacer en transports en commun.

5. Moins de voitures électriques en Belgique

Alors que certains pays n’ont pas hésité à adopter la voiture électrique, les Belges se montrent bien plus réticents. En Belgique, les véhicules 100 % électriques ne représentent en effet que 1,5 % des nouvelles voitures vendues cette année, contre 44 % en Norvège.

Quelles sont les raisons de ce manque d’engouement?
La première est que même si la voiture électrique permet, à plus long terme, de réaliser pas mal d’économies, elle reste extrêmement chère à l’achat. L’autonomie limitée et le réseau de bornes de recharge restreint dissuadent également bon nombre de conducteurs. Et enfin, personne ne peut prédire l’évolution de la valeur résiduelle des voitures électriques (et de leurs batteries). Les Belges n’osent donc pas investir sans savoir ce que vaudra leur véhicule d’ici quelques années.

Ne prenez aucun risque: optez pour Safe Lease

Bénéficiez de tous les avantages d’une voiture flambant neuve, mais sans les inconvénients! Profitez d’un confort et d’une sécurité optimaux grâce à des options à la pointe de la technologie, et circulez sans vous préoccuper des zones de basses émissions dans un véhicule adapté aux dernières normes environnementales. Fini d’investir toutes vos économies dans une voiture neuve, de vous soucier de l’évolution de sa valeur résiduelle et de vous fatiguer à la revendre quelques années plus tard. Avec Safe Lease, vous vous épargnez tous les tracas liés à l’achat et la revente d’un véhicule. Vous payez uniquement pour l’utilisation de votre voiture, et votre courtier s’occupe du reste.